Les Thérapies Brèves Comportementales

Les Thérapies Comportementales et Cognitives (TCC) sont issues des recherches en psychologie expérimentale et sont prouvées scientifiquement. Elles permettent d’expliquer les dysfonctionnements psychiques qui sont la source des souffrances, et proposent une méthode thérapeutique permettant de modifier ses dysfonctionnements.

Elle diffère de la psychanalyse. En effet, la psychanalyse s’intéresse à l’origine du trouble et où le thérapeute intervient le moins possible pour ne pas interférer dans la libre association des idées du patient.

Les TCC recherchent une solution, avec un thérapeute proposant un dialogue et demandant au patient de participer de manière plus active.

La thérapie peut être associée à des exercices de relaxation lorsque l’angoisse est trop grande.

La thérapie comportementale et cognitive s’appuie sur des techniques concrètes qui permettent de travailler directement sur le symptôme. Le principe est simple : le symptôme traduit un comportement inadapté qu’il faut modifier. Le patient va apprendre à changer son comportement en déployant de nouvelles stratégies plus adéquates.

Les TCC s’intéressent à l’interaction de 3 domaines de notre fonctionnement :

  • les cognitions (ce qui correspond à nos pensées : sur nous même, les autres et sur le monde)
  • les émotions (ce que nous ressentons)
  • nos comportements (la façon dont nous agissons)

Dans le cas d’une phobie, par exemple, la personne phobique sera confrontée à sa peur, d’abord en imaginaire par le dialogue avec le thérapeute, puis, de manière concrète, dans sa vie quotidienne.

Les TCC ont pour but d’apporter des solutions concrètes aux problèmes actuels de la personne qui consulte. Toutefois, les difficultés présentes sont toujours analysées par le thérapeute et le patient, au regard de l’histoire de la personne, afin d’élaborer des hypothèses sur leur apparition et leur maintien.

Le patient, en association étroite avec le thérapeute, est actif, à la fois dans la démarche de compréhension de son fonctionnement psychique, et dans la démarche thérapeutique. Les objectifs et les moyens psychothérapeutiques sont définis en collaboration avec le patient et le thérapeute. Guider par le psychothérapeute, il réalise des exercices en séances et entre les suivis psychologiques :

  •  des exercices comportementaux qui visent un apprentissage de nouveaux comportements comme par exemple l’affirmation de soi ; les expositions (de manière progressive, à des situations anxiogènes) ou encore la réalisation d’activités plaisantes dans le cas de la dépression. Des exercices de relaxation permettent également l’apprentissage de la détente physique et psychologique.
  • des exercices cognitifs qui ciblent les pensées ou cognitions, dites dysfonctionnelles, et sources de souffrance pour le patient. Le travail thérapeutique permet d’une part de repérer ces pensées, puis de s’en distancier pour pouvoir les modifier, ou les remplacer par d’autres pensées moins douloureuses.
  • des exercices émotionnels qui développent l’acceptation et la conscience des différentes émotions pour apprendre à mieux les réguler.

Les séances durent environ 45 minutes et se renouvellent toutes les semaines ou tous les 15 jours. Le nombre de séances sera à définir suivant les troubles à traiter.

Pour de plus amples renseignements rendez vous dans l’onglet « Liens »